Améliorations attendues pour la ligne B

 

Nos attentes, à ce jour, sont les suivantes :

Aménagement des gares :

 

Diminution des lacunes entre les quais et les marchepieds des trains, celles-ci pouvant atteindre, à certains endroits, plus de 25 centimètres, soit l’équivalent d’un pied d’adulte de taille 40, et ce, notamment en gares de Bures-sur-Yvette, Lozère, Bourg-la-Reine, Fontaine-Michalon, Bagneux, Port-Royal et Saint-Michel sur le tronçon sud du RER B. Compte tenu des accidents survenus en 2012 et de l’affluence croissante sur cette ligne, il devient primordial de sécuriser et de faciliter les accès quais / trains.

 

Denfert-Rochereau : Mieux signaler le changement de zone tarifaire, notamment en sous-sol, pour ceux qui se rendent à Antony ;


Cité Universitaire : Ajouter une seconde sortie dans les 2 sens (l’affluence est telle qu’une seule sortie est insuffisante et engendre des risques en termes de sécurité) ;

 

Bourg-la-Reine : Faciliter les changements de mission en direction de Paris, entre la branche de Saint- Rémy et la branche de Robinson, en restant sur le même quai (inversion des voies), Mettre des escalateurs,

Afficher en surface, sur les 2 quais vers Paris (Saint-Rémy / Paris et Robinson / Paris) , le quai sur lequel le prochain train arrivera (actuellement il faut descendre dans le souterrain et remonter sur le bon quai en quelques minutes ,voire quelques secondes !) ;


Antony : Améliorer la signalétique pour la correspondance Orlyval (panneaux masqués) ;

 

Massy Palaiseau : Ajouter un escalateur de descente vers la gare TGV,

Faire un accès direct vers les quais de la gare TGV,

Mettre un 2ème escalateur sur chaque quai,

Réouvrir l’accès au RER C par l’ancienne passerelle (perte d’1/4h depuis la fermeture) Sécuriser la gare routière ; Etudier le réaménagement et mettre à disposition les plans au centre d’information de la RATP, Mettre perpendiculairement au quai, les panneaux d’affichage électronique mentionnant les prochaines missions (disposition type SNCF) ;


Le Guichet : Mettre, depuis chaque quai, un accès direct à la gare routière, ainsi que la signalétique associée ;


Bures-sur-Yvette : Avoir une sortie à l’autre extrémité de chaque quai,


Saint Rémy-lès-Chevreuse : Eloigner les bennes à ordures de l’entrée vers les quais, Ajouter une ouverture côté route de Limours, Revoir à la baisse le projet d’extension pour une quinzaine de stations de garage, en s’inspirant du terminus de Roissy 2 (2 quais sans tiroir de retournement pour 10 trains/h i.e. 2 fois plus qu’à St Rémy), Privilégier l’utilisation du quai 2 situé près de la gare. Quais 1 et 3 utilisables que si ouverture effectuée côté route de Limours.


Roissy : Embellir la gare et améliorer la signalétique Augmenter le nombre de grands portillons pour passage de bagages ou de Personnes à Mobilité Réduite (PMR). Prendre exemple sur la gare de Lyon, Ajouter de l’éclairage sur les quais, Mettre des agents pour aider les voyageurs quand nécessaire (touristes ou autochtones) Diffuser par les hauts parleurs, une information bien articulée, audible et traduite en plusieurs langues (anglais, espagnol, japonais, allemand, …). Paris est une ville cosmopolite, de renommée internationale et très prisée par les touristes du monde entier ;


Sceaux : Préserver à tout prix le parking, la gare de Sceaux n’étant desservie par aucun bus.


Fontenay-aux-Roses : L’accès avenue Lombart est le seul assurant le maillage avec les bus. Y installer un escalateur à la montée, serait le bienvenu.


Robinson : Une gare routière à l’ouest, acceptée par le Comité de pôle, est une exigence unanime des voyageurs du Plessis Robinson et de Chatenay-Malabry. L’accès PMR nécessite un détour depuis le seul accès pour les UFR, avenue de la gare.



Rendre visible les numéros de quais depuis l’intérieur des rames, notamment dans les gares avec retournement potentiel et orientation des voyageurs sur consignes sonores (Massy, Orsay, …).

Capacité d'accueil et de confort dans les rames :

  • Mettre des trains longs jusqu’au dernier service ,les vendredis et samedis soirs,
  • Remettre des strapontins dans les rames rénovées,
  • Remplacer les sièges bleus " simili tissu" car ils sont vraiment très sales,
  • Prévoir une rénovation légère des MI84, Pour le renouvellement du parc , démarche à initier de toute urgente, afin de répondre à l’augmentation incessante du nombre de voyageurs sur la ligne, avec, entre autres le développement des zones économiques de la Plaine Saint-Denis et du Plateau de Saclay (cf. annexe 2) :
  • Prévoir des rames à double étages pour les heures de pointe. Ceci permettrait ainsi de :

            - de doubler la capacité d’accueil en places assises,

            - d’améliorer les conditions de transport, réduisant ainsi les risques de malaise, en

              assurant le bien-être des voyageurs pour la plus grande satisfaction de ceux-ci et

              des entreprises qui les emploient.

            - de désenclaver les entrées / sorties des rames , les voyageurs privilégiant l’étage

               sur les grandes distances

  • Revoir à la hausse la dimension des sièges ainsi que l’espacement entre les personnes assises face à face
  • Prévoir des strapontins,
  • Prévoir des places pour personnes corpulentes,
  • Prévoir des combles lacunes (actuellement jusqu’à 25 cm constatés dans certaines gares),
  • Prévoir un espace spécifique pour les vélos.
  • Les rames bondées sont le « terrain de jeu » des frotteurs. Il est primordial de préserver les femmes de ces agressions sexuelles.

Correspondances avec d'autres réseaux :

- Phaser les horaires des correspondances de bus en assurant un battement de 5 à 10 minutes pour le transfert. Une autre solution serait d’augmenter la cadence afin de ne pas avoir à se soucier de ce phasage,


- Développer les solutions alternatives à la sortie des gares de RER (autolib, vélib, point de covoiturage comme à Courcelles, …,


- Informer les bus par des panneaux d’affichage des prochaines arrivées de RER (cf. gare du Guichet) et inversement, informer à l’intérieure des gares, des prochains départs de correspondances,


- Informer les usagers à la descente des bus des prochains RER et inversement.


- A Massy , mettre aux sorties du RER des panneaux avec les emplacements des différents bus, et indiquer clairement ceux qui sont du côté RER C.

Dessertes :

- Prévoir des correspondances supplémentaires en gare du Guichet vers plusieurs points du plateau de Saclay,


- Prévoir des correspondances entre les dessertes du Guichet et les autres lignes pour relier les différents sites,


- Adapter l’offre de transport au développement économique au-delà de Massy

  • Remplacer, aux heures de pointe, les missions Massy au départ et à l'arrivée, par des missions Orsay-Ville, afin d'augmenter la fréquence de passage en gare du Guichet. Dans un premier temps, cela pourrait-être, a minima, dans le sens Paris -> Orsay le matin et Orsay -> Paris l'après-midi et le soir.
  • Envisager un arrêt systématique des missions Saint-Rémy en gare du Guichet, moyennant la suppression d'un arrêt dans une gare peu fréquentée (Port Royal ? Gentilly ?) pour compenser l’allongement en temps de transport (allure réduite + arrêt en gare). Reporter cet arrêt sur la mission d’Orsay, contre l’arrêt à Bagneux par exemple, afin d’assurer, de manière équitable, la desserte par au moins 2 trains sur les 3 ou 4 missions existantes.
  • Adapter les durées d’arrêt en gare à l’affluence réelle (ex : arrêt trop court à Cité Universitaire)
  • Mettre en cohérence les horaires du RER et ceux des bus (tolérances pour les chauffeurs de quelques minutes pour attendre un train arrivant à quai).
  • Implanter des stations Vélib’ et Autolib’ aux gares RER proches et sur le plateau.
  • Etudier les besoins de dessertes et correspondances depuis la gare de Lozère pour les futurs projets.

- Disposer de cheminements piétons sécurisés et accessibles aux P.M.R.

Gestion des incidents :

- Optimiser les délais d’intervention en cas de malaises voyageurs, en assurant en gare, des relais formés au secourisme. Optimiser les procédures,

- gérer avec plus de rapidité les différents incidents au Centre de Commandement Unique de Denfert,

- En cas de perturbation importante, utiliser provisoirement Denfert-Rochereau comme gare de départ et d’arrivée pour éviter toute répercussion importante sur le trafic du tronçon sud (avec notamment le futur quai 3 en cours de réalisation),

- Prévoir plus souvent et davantage de bus de substitution en cas d’incidents longs,

- Tenir davantage compte de la nature des incidents techniques pour améliorer la maintenance et réduire ces incidents.

Information aux voyageurs :

- Mieux Informer les usagers, dans les rames et sur les quais, sur la durée des perturbations et sur les alternatives possibles (solutions de « replis » sur les autres moyens de transports),

- Donner les consignes en plusieurs langues, y compris et surtout en cas d’incident,

- Mieux informer sur les bus en correspondance aux différentes gares,

- Rendre visible les numéros de quais depuis l’intérieur des rames, notamment dans les gares avec retournement potentiel et orientation des voyageurs sur consignes sonores (Massy, Orsay, …

- Améliorer la sonorisation dans les gares et dans les rames ;

- Assurer la qualité et la cohérence de l’information,

- Mettre à disposition dans les gares, une version papier des horaires ou les imprimer à la demande, et rendre plus lisible et exploitable les horaires affichés sur internet,

- Une communication temps réel et accessible via tous les supports (y compris les téléphones portables) sur l’état du trafic et les délais de rétablissement en cas d’incident éventuel,

- Améliorer l’écoute des voyageurs : prendre en compte les remontées effectuées via les agents des gares ,


- Mettre dans toutes les gares, et de manière visible :

  • des panneaux d’affichage réservés aux associations d'usagers,
  • le service à contacter en cas d’objet oublié ou perdu,
  • la nature privée ou publique du moyen de transport utilisé, les droits et devoirs des responsables de l'autorité de tutelle du moyen de transport concerné.

Infrastructures et équipements

Tunnel Chatelet / Gare du Nord :

- Fiabiliser les infrastructures et les procédures afin d’éviter que ne se reproduisent les incidents techniques dans le tunnel et les stationnements prolongés dans celui-ci (stationnements aux effets désastreux sur le comportement des usagers).

- Doubler, à moyen terme, le tunnel Chatelet - Gare du Nord, et a minima étudier la création d’une voie de secours.

Caténaires :

-  Fiabiliser les caténaires situées sur la ligne. Renforcer leur maintenance et les remplacer avant épuisement.

Signalisation et équipement :

- Moderniser la signalisation et doter les rames de système type SACEM (Système d’Aide à la Conduite, à l’Exploitation et à la Maintenance) permettant d’en optimiser la conduite, la signalisation embarquée fonctionnant sur des cantons courts (signaux rapprochés).

Ce système permet ainsi d’optimiser le temps de parcours et de réduire la distance entre deux trains (ce qui permet par conséquent, d’augmenter le nombre de trains sur la ligne).

Parkings et gares routières :

- Développement des parkings gratuits, pour inciter à laisser les voitures en grandes banlieue ;

- Développement des gares routières et de l’information auprès des chauffeurs de bus sur l’arrivée des RER. Améliorer la signalétique d’accès dans les gares de RER.

Ponctualité :

- Assurer la ponctualité des trains

- Assurer des rames et conducteurs de réserve à St Rémy, Massy, Denfert et Orsay aux heures de pointe

- Indicateurs :

  • Dissocier les indicateurs par branche et tranche horaire (heures creuses, heures pleines)
  • Indiquer le nombre de missions supprimées
  • Fournir le nombre de km commerciaux théoriques et parcourus, par branche, en heures de pointe et en heures creuses
  • Parmi les retards de + de 5 min, distinguer ceux inférieurs à 15 min, ceux situés entre 16 et 30 min, ceux supérieurs à 30 min

Propreté :

- Nettoyer, voire décrasser, plus fréquemment le matériel roulant, et ce plus en profondeur (sol, rampes interstices des sièges, tissus des sièges, rampes, etc… . Compte tenu du nombre important de voyageurs véhiculés par jour, le manque d’entretien pourrait déclencher un problème de santé publique. Il serait probablement aisé de démontrer les risques à l’aide d’une analyse bactériologique…Prendre exemple sur Santiago du Chili, Tokyo au Japon, …

- Assurer la propreté des infrastructures : gares (Chatelet, … , passerelles (Arcueil, …, Bas-côtés (sur le tronçon nord notamment).

- Installer des toilettes publiques dans les gares et en assurer l’entretien et le bon fonctionnement afin qu’elles ne deviennent pas une source de contamination bactérienne ou virale sur le réseau des transports en commun , via ceux qui les empruntent.

Sécurité :

- Afficher très clairement le numéro d’appel n° 31 17


- Utiliser la vidéo surveillance dans les rames,


- Permettre de joindre le conducteur par téléphone, depuis la rame (par exemple de la part d’un témoin d’agression...),


- Faire passer plus fréquemment les équipes de sécurité dans les rames, notamment aux heures creuses


- Ajouter du personnel en gare pour assurer des relais de sécurité,


- Rouvrir le guichet en sous-sol de Denfert-Rochereau,


- Mieux encadrer les travaux effectués sur les quais afin de prévenir toute glissade (cf. accident à Bures),


- Améliorer l’éclairage de certaines parties de quais,


- Améliorer la visibilité des quais depuis les cabines de conducteurs en : - remplaçant les anciens écrans de contrôle noir et blanc par des écrans plus couleur plus grands, - supprimant les angles morts par l’ajout de caméras (Bourg-la-Reine entre autres),


- Permettre de joindre l’accueil de chaque gare par téléphone (pour témoigner d’un incident par exemple, d’un appareil défectueux ou pour obtenir un renseignement).


- Aménager les quais pour réduire les lacunes, ou étudier des comble-lacunes automatiques.


- Communiquer le nombre de vols et d’agressions par tronçon et indiquer les actions effectuées pour les réduire.

Tarification :

- Pour les voyageurs sans abonnements particulier, prévoir pour les tickets à l’unité :

  • un tarif jeune (moins de 25 ans)
  • un tarif famille (pour celles ne bénéficiant pas d’un tarif famille nombreuse)

- Revoir le fonctionnement des prolongations de parcours en le rendant plus souple et moins contraignant.

- Etendre le dézonage du week-end aux cartes hebdomadaires,

- Dans le même esprit que le dézonage du week-end qui ne bénéficie qu’aux détenteurs de cartes de moins de 5 zones, offrir une remise aux détenteurs de forfaits 5 zones.

- En cas de perturbation importante, appliquer un tarif unique pour tous les usagers , et pendant toute la durée de la perturbation.

- Supprimer la tarification de gare à gare (tickets à l'unité).


Télécharger les attentes du COURB
COURB - Expression de besoins RER B Sud
Document Adobe Acrobat 868.4 KB

Si vous aussi vous partager ces attentes pour la ligne B du RER alors n'hésitez pas à nous rejoindre !